Accueil du site > 2/ MEDECINE ET CHIRURGIE > 2-4/ Prophylaxie et Traitements > Traitement insecticide contre les mouches de type Hippoboscidés
  • Article

  Traitement insecticide contre les mouches de type Hippoboscidés

lundi 13 juillet 2009, par Florian Heissat, Jennifer Lahoreau

Traitement insecticide contre les mouches de type Hippoboscidés



Bibliographie :


Avian Medicine : Principles and application : Spray anti puce pour chatons et chiots à base de pyréthrines. Sûr. Petite dose efficace : une pression sous chaque aile pour une perruche.


Clinical Avian Medicine : insecticide contenant : 1,25 g/L perméthrine + 6,25 g/L piperonyl butoxyde + 20 mg/L méthoprene (= probablement Avian Insect Liquidator®. Pas de formulation semblable en France : association perméthrine + méthoprène dans EcoLogis® Fogger ou Spray et Insecticie Habitat® Fogger ou spray). En spray léger sous les ailes, sur le cou et le dos et sous la queue. Utilisé aussi en spray pour les cages.

Remarque : le méthoprene est une hormone des insectes inhibant le développement des œufs et larves. Il a une action sur la croissance pendant 6 semaines.


Avian Medicine : spray à base de pyréthrines : Sectrol® par exemple


En pratique – vos réponses :


Fabrice Capber : J’utilise la poudre aviaire RHODEO de GREENVET (http/www.greenvet.fr) (=poudre ou spray à base de pyrèthre naturel et de rhodinol d’origine végétale) avec de très bons résultats sur les parasites externes (poux notamment)....peut-être efficace sur les mouches à essayer ?

 

Catherine Wardzinscki : l’Ivomec ne pourrait-il pas fonctionner ? Je l’ai déjà utilisé non pas sur des mouches adultes, mais contre des infestations par les asticots, notamment sur un émeu l’été dernier, et ça avait super bien fonctionné, à la poso classique de 200 µg/kg. J’avais renouvelé l’injection au bout de 24 heures (infestation vraiment importante) sans aucun problème de surdosage pour l’animal, qui s’en est bien mieux porté très rapidement.

Eric Bureau : J’ai déjà effectivement utilisé avec succès de l’ivomec pour des Hippoboscidés sur des martinets.


Antoine Joris : Personne n’a essayé les spot-on style Stronghold ou Advocate ? Le Stronghold à 10-15 mg/kg est recommandé pour le parasitisme externe (poux) chez les volailles (2 x à 15j d’intervalle), mais j’ignore si c’est efficace sur les hippobosces.


Norin Chai : Officiellement, l’Advocate est contre indiqué chez les oiseaux. Même si dans un Carnet thérapeutique publié aux Editions Yaboumba il y a un cas de décrit sur une poule… Bayer d’ailleurs ne communique aucune dose sur oiseaux… c’est qu’il doit y avoir une raison : donc prudence avec vos piafs. En revanche, Stronghold est efficace pour les broyeurs seulement. Advocate semble être efficace chez tous les poux. Pour les deux produits, action sur les mouches ?... no le se.

 Guillaume Le Loch : Pour ma part j’ai pas mal utilisé le Carbyl mais depuis peu j’achète de l’Ectospray (spray de perméthrine) de chez Oropharma, filiale de Versele Laga (http://www.oropharma.nl/fr/duiven/html/ectospray.html). Ce produit est beaucoup utilisé en fauconnerie pour toutes les parasitoses externes à priori sans aucun problème. J’achète le produit via un revendeur au Maroc mais je pense que tu dois pouvoir le trouver en France (en Belgique en tout cas, c’est sûr). Sinon il existe en volaille des antiparasitaires externes à vaporiser dans les bâtiments d’élevage (traitement des oiseaux et des locaux) mais je ne connais pas leur innocuité chez d’autres espèces.

Compilé par Jennifer Lahoreau

  • Documents joints

Répondre à cet article


  • Messages publiés : 1 (triés par date)
  •   1 - Traitement insecticide contre les mouches de type Hippoboscidés

    8 septembre 2014 13:22, par Marie Simon

    Pour compléter : j’ai pu objectiver l’efficacité du fipronil (frontline spray) sur les Hippoboscidés chez un mâle Lapone fortement infesté (une centaine de mouches sur un individu). En pulvérisation directe sur la mouche, elle tombe instantanément. Pour l’oiseau, j’ai traité à 7.5mg/kg.

    Répondre à ce message