Accueil du site > 3/ CAS CLINIQUES > Toxicologie et pharmacotoxicologie > Administration d'acétate de pipotiazine à une vigogne
  • Article

  Administration d’acétate de pipotiazine à une vigogne

par Sophie Romain

mardi 22 octobre 2013, par Alex

Pour résumer, il s’agit d’un mâle de 4 ans récemment arrivé à la ménagerie et devenu agressif suite à une anesthésie et parage dentaire. La pipotiazine avait comme but une tranquillisation et diminution de l’agressivité longue durée évidemment, mais si cela a été efficace on a surtout eu des effets secondaires très très indésirables, avec un iléus total, anorexie et adypsie, totales , abattement , quelques jours après administration, et qui ne se résolvait pas seul (flore "stomaco-ruminale" totalement morte évidemment). Le cas clinique présente(ra) les traitements effectués durant 20 jours dans le but de "relancer" toute la machinerie (transfaunations, traitements médicamenteux ...). au jour d’aujourd’hui il se remet doucement à manger mais est passé par le chas d’une aiguille... +discussion sur l’utilisation de cette molécule

Télécharger la présentation ruminale ici

Répondre à cet article