Accueil du site > 6/ CONSERVATION & RECHERCHE > Capture et Translocation d'Hémiones (Equus hemionus)
  • Article

  Capture et Translocation d’Hémiones (Equus hemionus)

par Thierry Petit

dimanche 25 mars 2018, par Alex

Plusieurs procédures de capture d’hémiones sont évoquées. Elles ont pour objet de munir les spécimens de colliers émetteurs et ainsi permettre de connaître les déplacements naturels de l’espèce. A cette occasion, certains aspects sanitaires sont investigués. Dans le cas du Kazakhstan, les individus capturés sont transportés, ce sont les fondateurs d’une nouvelle population dans une région d’où l’espèce a disparu.
- Mongolie : poursuite en voiture et fléchage ou fléchage à l’affût au point d’eau, relâcher sur le site même.

- Iran : entrainement à entrer dans un enclos de nourrissage, capture d’un groupe dans cet enclos puis fléchage, relâcher sur le site même.

- Kazakhstan : groupes poussés par des véhicules de nuit dans un corral, fléchage puis translocation dans un autre parc national en hélicoptère. Au Kazakhstan, la capture est réalisée en octobre. A cette période, la gestation des mères n’es tpas trop avancée pour craindre des complications et le climat n’est pas encore trop rude pour effectuer les déplacements dans le pays. Les ânons de 5-6 mois séparés de leurs mères ne survivraient pas, ils sont donc aussi transférés alors que le transport de spécimens de moins d’un an est clairement déconseillé pour les équidés dans le cadre des EEP.

L’anesthésie générale fait appel à une combinaison comprenant de l’étorphine, de la détomidine et du butorphanol aussi bien chez les adultes que chez les jeunes. Pour le transport, l’emploi d’une association de tranquillisants à action courte et longue action est systématique. Au Kazakhstan, 2 femelles hyper réactives dans les caisses de transport ont dû être relâchées avant transport. Les résultats du test de capacité d’adaptation leucocytaire ont été connus a posteriori mais il y aurait un grand intérêt à les utiliser en temps réel, ils permettent de reconnaître les individus particulièrement stressés qui probablement ne supporteraient pas les procédures de capture et de transport. Les conditions particulières du pays impliquent un transport en hélicoptère sur 1300 km en 3 étapes. Les hémiones transportées en caisses individuelles (1 jeune mâle, 5 femelles adultes, 4 ânons) sont relâchées dans un enclos d’adaptation 48 et 72 heures après leur capture en corral et environ 30 heures après leur anesthésie et mise en caisse.

Télécharger la présentation hippique ici (attention, fichier volumineux)

Répondre à cet article