Accueil du site > 5/ LEGISLATION et EPIDEMIOLOGIE > Mortalité dans un elevage vacciné
  • Brève

  Mortalité dans un elevage vacciné

mardi 20 mai 2008

Suite à l’observation d’un taux de mortalité important dans un élevage de Moselle, peu de temps après la réalisation de la vaccination contre la FCO, l’AFSSA a immédiatement été saisie afin d’évaluer l’éventuelle responsabilité du vaccin. Des investigations ont également été conduites dans la journée par la DDSV de la Moselle.

Vous trouverez ci joint l’avis transmis par l’AFSSA qui considère après analyse des informations disponibles qu’aucune action particulière concernant le lot de vaccin en question n’est justifiée.. Compte tenu de ces résultats , il n’y a pas lieu de remettre en cause la stratégie vaccinale contre la FCO. Les investigations vont bien sur être poursuivies s’agissant de l’élevage dans lequel les mortalités ont été observées, afin d’en éclairer les causes.

Un bilan des informations disponibles, à ce jour, a permis de mettre en évidence les points suivants :
 les signes cliniques constatés et les autopsies réalisées ne sont pas évocateurs d’un choc de type anaphylactique mais plutôt d’un phénomène toxinique ou toxémique, voire infectieux dont l’origine reste à identifier,
 au sein de l’élevage considéré, seules les vaches laitières ont présenté des effets indésirables, bien que l’ensemble des animaux ait été vacciné,
 sur le plan zootechnique, un changement majeur d’alimentation est intervenu quelques jours avant l’accident (introduction dans la ration d’un ensilage d’herbe de l’année),
 deux millions de doses de ce lot de vaccin ont été distribués. Les données d’utilisation de ce lot ne sont pas encore connues, mais il est établi qu’au minimum 1000 à 1500 doses ont été utilisées dans 30 élevages sans effet particulier. De plus les contrôles effectués sur le lot sont conformes, Sur cette base :
 un choc de type anaphylactique lié au vaccin est exclu,
 une contamination du vaccin par des endotoxines ou des agents pathogènes est écartée. En effet seul un lot précis d’animaux dans un seul élevage est concerné, des doses du même lot ont été utilisées dans d’autres élevages sans effet particulier et par ailleurs les contrôles de lot sont favorables.

Répondre à cette brève